Optique : comment est calculé le remboursement concernant les lunettes ?

Publié le : 01 mai 20224 mins de lecture

Vous avez des problèmes de vue et vous devez mettre des lunettes. Hélas ! En plus des consultations, s’équiper d’une paire de lunettes coûte très cher. Côté budget, la facture est salée, raison pour laquelle il vaut mieux savoir comment bien se faire rembourser. On va faire le point ensemble.

L’optique : la dépense colossale des familles

L’Hexagone découle de 13 millions de paires de lunettes tous les ans. Ce qui est tout à fait normal, car 74 % des Français souffrent de problèmes de vue. L’optique a généré un chiffre d’affaires en croissance régulière. Les dépenses optiques des Français sont supérieures à la moyenne européenne, car elles atteignent 50 %. Pour la majorité des Français, les lunettes sont devenues un budget pesant et malheureusement, on ne peut pas se passer de ce poste de dépense.

De plus, la base de remboursement de la sécurité sociale n’est pas élevée. Rien d’étonnant si vous tenez à comprendre les remboursements effectués par une mutuelle optique. Pour éviter les mauvaises surprises, car les apparences sont souvent trompeuses, il est primordial de connaître vos modalités de restitutions. Heureusement, vous pouvez choisir une mutuelle moins chère et bien remboursée sur ce lien. Ajustez alors vos garanties selon votre budget et votre profil !

Comment bénéficier d’un remboursement des lunettes optimal ?

Afin d’être bénéficiaire d’un remboursement des lunettes et lentilles de vue par la sécurité sociale, notamment, il vous faut respecter de nombreuses conditions. Dans un premier temps, il est primordial d’avoir une ordonnance médicale auprès de votre ophtalmologiste ou orthoptiste. Celle-ci va permettre de spécifier vos valeurs de correction. À défaut de cette ordonnance médicale, il vous est impossible de décrocher une prise en charge de votre sécurité sociale. En outre, vous devez aussi fournir votre feuille de soins informée et certifiée ainsi que vos informations personnelles. N’oubliez pas de procurer à votre Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM). Ainsi, vous pouvez songer à un remboursement de lunettes et lentilles si vous êtes : astigmate, hypermétrope, myope, presbyte, amblyope, astigmatisme irrégulier, myopie d’au moins 8 dioptries, strabisme accommodatif, aphakie, anisométropie et kératocône. La prise en charge dépend donc de vos degrés de troubles de vue.

Calculer la restitution de sa mutuelle optique : comment ça fonctionne ?

Pour bénéficier et éviter de vous ruiner, il est fortement conseillé de connaître comment calculer la restitution de sa mutuelle optique. Pour savoir le remboursement total de la sécurité sociale pour vos lunettes, il existe 2 méthodes. La première, c’est d’additionner les bases de remboursement de votre lunette et de le multiplier par 0,60. À préciser, le montant de remboursement ne pourra jamais excéder les frais engagés. La deuxième méthode, c’est de le déterminer sa valeur à partir de l’offre 100 % santé optique. Cette dernière protège les assurés d’éviter de subir de reste à charge.

A quoi sert une assurance vie ?
Qui peut bénéficier de la CSS ?

Plan du site