AJAP : qui peut percevoir l’allocation journalière d’accompagnement ?

Publié le : 03 mars 20224 mins de lecture

Il faut savoir que le salarié en congé pour solidarité familiale peut percevoir l’AJAP (allocation journalière d’accompagnement). Avec certaines conditions, un demandeur d’emploi ou un travailleur indépendant peut également percevoir l’AJAP. Il faut savoir que les conditions de versement peuvent varier en fonction de la situation du demandeur.

Les conditions pour les salariés

Il faut savoir qu’un salarié peut percevoir l’AJAP d’une personne qui est considérée en fin de vie. Pour cela, le salarié doit avoir des soldes de congé pour solidarité familiale. Il peut également percevoir l’AJAP si le salarié a transféré le congé de solidarité familiale en une période d’activité en temps partiel. Il faut savoir que l’accompagnement d’une personne en fin de vie ne doit pas se faire à l’hôpital, mais à domicile. Cela peut être le domicile de la personne qui est à accompagner, d’une tierce personne ou encore chez la personne accompagnante.

La maison de retraite et les différents Ehpad sont également éligibles. Il est important de mentionner que l’allocation peut être partagée entre les différents accompagnants s’ils accompagnent une seule et unique personne. Retenez bien que la demande à faire est différente pour un seul accompagnant et pour plusieurs accompagnants.

Les conditions pour un travailleur indépendant

Une personne qui est un travailleur indépendant peut également percevoir l’AJAP dans le cas où il a été contraint de réduire son activité professionnelle ou encore dans le cas où il l’a entièrement suspendue. Bien évidemment, l’accompagnement doit se faire à domicile également.

Les différents domiciles éligibles sont les mêmes que dans les cas où l’accompagnant est un salarié. C’est-à-dire chez la personne accompagnée, de l’accompagnant ou d’une tierce personne, la maison de retraite et l’Ehpad. Il est clair que plusieurs accompagnants peuvent se répartir l’allocation dans le cas où ils accompagnent une seule personne. Selon leurs convenances, ils peuvent se les partager de manière successive ou en même temps. La demande à effectuer varie suivant le cas et le nombre d’accompagnants.

Les conditions pour un demandeur d’emploi

Une personne demandeur d’emploi peut aussi bénéficier de l’AJAP si elle est un descendant, ascendant, une sœur ou un frère de la personne accompagnée. Sachez qu’une personne de confiance de cette dernière peut aussi percevoir l’AJAP. Dans le cas où la personne demandeur d’emploi est également dans le même domicile de la personne accompagnée, elle peut jouir de l’AJAP.

Les conditions concernant l’accompagnement, notamment en ce qui concerne les lieux, ne changent pas et restent les mêmes que pour un salarié et un travailleur indépendant. Plusieurs personnes peuvent également accompagner une seule personne.

Qu’est ce que le capital décès ?
Quelles aides peut percevoir une femme veuve ?

Plan du site