Qu’est ce que le capital décès ?

Publié le : 03 mars 20224 mins de lecture

Un décès est toujours une perte considérable pour une famille, mais aussi pour une entreprise. Dans certains cas, les dépenses lors des funérailles et autres procédures durant le décès sont exorbitants. Heureusement, vous pourrez compter sur le capital décès, une forme d’aide pour alléger les dépenses. N’hésitez pas à le réclamer auprès de la Sécurité sociale, ou auprès de l’entreprise de votre bien aimé.

Qui peut bénéficier du capital décès ?

Les proches du salarié peuvent figurer dans la liste des bénéficiaires, mais à une certaine condition

-Les bénéficiaires doivent être à la charge du défunt. Ainsi, les prioritaires sont les personnes qui ne peuvent pas subvenir à leurs propres besoins, et ne n’exercent aucune activité professionnelle

-Il y a aussi une autre ordre de priorité. Les conjoints sont les bénéficiaires de premières ordres. Ensuite les enfants, et après les autres membres de la famille comme les ascendants.

-Si à défaut de bénéficiaires prioritaires, le capital décès peut être versé aux descendants, et autres membres de la famille.

Quel type d’assuré peut souscrire à un capital décès ?

Le capital décès sera débloqué si l »assuré ou le salarié respecte les conditions imposées par la Sécurité sociale.

– L’assuré doit avoir un contrat de travail valide d’au moins 3 mois, ou exerce une profession dans les 3 mois avant son décès

– S’il n’exerce aucune profession , il doit être classé comme chômeur indemnisé, reconnu par l’État et autres institutions administratives

– Les travailleurs victimes d’accidents de travail ou autres maladies professionnelles, avec un certificat d’incapacité fourni par un médecin.

-Les travailleurs indépendants peuvent aussi bénéficier du capital décès, mais ils doivent verser des cotisations mensuelles auprès de la Sécurité sociale durant leurs années d’exercice.

Mais les retraités, et les autres travailleurs qui ne remplissent pas ces conditions ne peuvent pas bénéficier du capital décès. Ils doivent donc souscrire à un autre contrat d’assurance avec des garanties similaires au capital décès. Il est donc conseillé de demander les recommandations d’une compagnie d’assurance pour dénicher le meilleur contrat.

Quelle est la somme de base versée aux proches après le décès ?

La somme exacte sera défini en fonction du régime social de l’assuré. Mais en règle général, la somme ne doit pas être en dessous des 3 400 euros pour les salariés. Ainsi, si votre compagnie vous verse une somme en dessous de ce seuil, n’hésitez pas à réclamer vos droits. Pour les travailleurs indépendants, cette somme pourra atteindre les 8 000 euros, et les 3 200 euros pour les retraités.

AJAP : qui peut percevoir l’allocation journalière d’accompagnement ?
Quelles aides peut percevoir une femme veuve ?

Plan du site